ateliers

Ateliers pour les jeunes

À noter qu’Élisabeth Desjardins est une artiste du programme La culture à l’école du ministère de la culture et des communications du Québec.     

Ateliers  autour du conte dans les écoles 

Dans les ateliers, les jeunes pourront découvrir l’origine des contes et des légendes et à quoi ils servaient au départ. La conteuse leur raconte ensuite quelques histoires. Puis, ils pourront créer leur histoire à partir d’un conte traditionnel.

Pour le premier cycle du primaire, les enfants inventeront leur propre histoire oralement à partir d’un conte traditionnel. Pour le deuxième et le troisième cycle, les jeunes seront amenés à écrire leur propre version d’un conte connu. Les ateliers peuvent comprendre une à plusieurs rencontres selon les besoins des élèves et des ensignants.

Les contes d’Élisabeth savent capter l’imaginaire des enfants et les amènent à se questionner sur leur propre réalité. La création est une voie extraordinaire pour l’expression de soi et pour transmettre des messages.

 

ateliers | Laisser un commentaire

Atelier pour les femmes sur le conte

“Et si la femme m’était racontée à travers les contes de fées »

Les contes de fées font partie de l’héritage collectif de notre société et influencent, sans qu’on ne s’en aperçoive, nos valeurs, notre façon de vivre et notre façon de voir le monde. Le conte fait partie de notre tradition orale et est transmis depuis des centaines d’années. Il renferme des archétypes forts et est porteur d’une sagesse ancienne.

Malheureusement, les versions plus modernes des contes traditionnels (Cendrillon, Le petit chaperon rouge, La belle aux bois dormant, etc.) ont été modifiées de sorte que leur portée symbolique a perdu beaucoup de valeur.

Nous pouvons penser aux versions de Walt Disney qui enferme  la femme dans un stéréotype préétabli qui étouffe toute originalité et individualité. Le conte a été édulcoré avec le temps et fait aujourd’hui la promotion du tout beau et du tout propre. Pourtant, le conte est important puisque c’est souvent les premières histoires que nos enfants entendent, notamment les petites filles.

Dans cet atelier de 3 heures, j’amène les femmes à réfléchir sur les stéréotypes féminins qui sont véhiculés dans les versions modernes des contes de fées. Je leur fais redécouvrir des versions plus anciennes pour qu’elles reprennent contact avec leurs racines et leur féminin sacré.

Une femme saine est comme une louve : robuste, pleine comme un œuf, débordante de vitalité, consciente de son territoire ,donneuse de vie, inventive, loyale, bougeant beaucoup. Séparée de la nature sauvage, sa personnalité s’affaiblit, s’étiole, devient spectrale. Nous ne sommes pas faite pour avoir le poil rare et être incapables de bondir, de chasser, de donner la vie, de créer la vie.

 p.18, Clarissa Pinkola Estée, Femmes qui courent avec les loups

Commentaires:

Un rendez-vous avec Elisabeth nous plonge dans l’univers des contes avec doigté et créativité. Elle nous fait voyager dans l’histoire de ce fabuleux monde. Chaleureuse, disponible et accessible pour les femmes, elle crée un lien privilégié avec le public.

         Centre-Femmes du Grand-Portage, Rivière-du-Loup, mars 2017

 

Formatrice :

 Bachelière en Psychologie à l’Université de Montréal et détentrice d’un microprogramme en art-thérapie à l’Uquat, Elisabeth Desjardins travaille avec les jeunes depuis une dizaine d’années autant comme animatrice que comme éducatrice dans différents milieux.

Passionnée par les contes et le mouvement, elle est aussi une raconteuse d’histoires et une marionnettiste.  Elle a entre autre monté ses propres spectacles de contes pour les enfants accompagnées de marionnettes qu’elle a présenté dans les CPE,  les écoles et les bibliothèques. Elle a également travaillé comme marionnettiste au théâtre sans fil de Montréal.

Comme conteuse, Elle a conté pour les adultes dans différents évènements et festivals au Québec, au Nouveau-Brunswick, en France et en Israel. Elle conte également pour les jeunes dans les écoles et elle a fait l’heure du conte dans les bibliothèques. Pour elle, le conte est le reflet de la psyché humaine, des métaphores de la vie. Elle est convaincue que le conte est porteur de sagesse et de guérison.

 

 

 

 

 

 

 

                        

ateliers | Un commentaire